BI, Big Data, Stockage et messagerie

Stockagezimbra-vs-exchangeVoice 365

BI = Business Intelligence est un processus technologique qui analyse des données pour présenter des informations exploitables par les dirigeants, les cadres commerciaux et les autres utilisateurs, afin de leur permettre de prendre des décisions plus avisées. Voici quelques solutions BI : BO SAP, Dynamics, IBM Cognos, Jasper Soft, MicroStrategy, QlickView, Salesforce

Voici un tableau qui résume les meilleures, et les moins bonnes notes obtenues par les solutions évaluées.

La big data, littéralement « grosses données », ou mégadonnées (recommandé), parfois appelées données massives, désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l’information.

Concernant le thème de la Big Data, abattons plusieurs cartes : AWS, Cassandra, Cloudera, Greenplum, Hadoop, HBase, Hive, Hortonworks, Pig, PostgreSQL, MySQL, MongoDB, Oracle, Spark, SQL, Redis.

Le framework Hadoop combine le système de fichiers distribué HDFS, la base NoSQL HBase et l’algorithme MapReduce.

BI

Le stockage est la partie la plus simple et la plus fondamentale dans vos infrastructures. Il peut être physique et virtualisable grâce aux éditeurs FalconStor, NetApp. Nous pouvons parler de stockage convergé ou hyper-convergé : Le but est de recourir à des ensembles matériels et logiciels préconfigurés et très concentrés dans un châssis unique, de façon à simplifier l’exploitation de l’ensemble, et en ayant à faire qu’à un seul interlocuteur. Voici quelques solutions : EMC, Net App.

les systèmes hyper-convergés peuvent fournir la solution de stockage idéale pour une infrastructure de bureau virtuel (VDI). Ils pallient aux problèmes de configuration complexes, car ils restent très simple à implémenter, ils sont pré configurables avec le bon type de stockage et de réseau, nécessaire à une utilisation VDI optimum et ils facilitent la vie des administrateurs car il n’y a qu’un seul contact pour le support en cas de besoin (les boitiers sont tout en un).

Voyons ensemble un peu de vocabulaire.

Cluster = bloc en français : la plus petite unité de stockage d’un système de fichiers utilisé sur une partition d’un disque dur. Le choix de la taille du cluster est effectué lors du formatage du disque, et influe sur les performances et la capacité utile du disque. Le plus souvent, nous allons trouver des clusters de 4 Ko dans les partitions formatée en NTFS.

Snapshot : la photographie instantanée d’une BDD, d’un disque dur….

SAN = Storage Area Network : réseau dédié au stockage attaché aux réseaux de communication de l’entreprise. Les ordinateurs ayant accès au SAN possèdent donc une interface réseau spécifique reliée au SAN, en plus de leur interface réseau traditionnelle.

NAS = Network Attached Storage : serveur à part entière disposant de son propre système d’exploitation et d’un logiciel de configuration paramètré avec des valeurs par défaut convenant dans la majorité des cas.

DAS = Direct Attached Storage : un système de disque en attachement direct. Le système disque ainsi installé n’est accessible directement qu’aux ordinateurs auquel il est raccordé, le plus souvent en protocole USB.

NDAS = Network Direct Attached Storage : un système de disque réseau, breveté par la firme Ximeta. Il diffère de NAS car il faut installer un logiciel NDAS sur chaque poste pour accéder au disque réseau. Le disque est vu comme un disque local par chaque machine. L’accès se fait sans passer par TCP/IP, mais directement par l’adresse MAC. Le protocole utilisé est LPX.

LUN = Logical Unit Number : Dans un réseau SAN, un LUN est le numéro d’identification d’un espace de stockage présenté à un ou plusieurs serveurs (dans un réseau SAN, chaque carte HBA d’un serveur connecté possède un WWN unique et l’administrateur du SAN peut ainsi définir pour chaque espace de stockage existant le numéro sous lequel il doit être présenté à chacun des serveurs connectés.)

HBA = Host Bus Adapter : une carte d’extension qui permet de connecter un système hôte (un ordinateur serveur et plus rarement un poste de travail) à un bus externe réseau de stockage.

WWN = World Wide Name : identifiant unique dans un réseau SAN de type Fibre Channel ou Serial Attached SCSI, équivalent de l’adresse MAC d’une carte réseau « classique ».

IEEE = Institute of Electrical and Electronics Engineers : association professionnelle qui compte plus de 400 000 membres et possède différentes branches dans plusieurs parties du monde.

Fibre Channel : protocole défini par la norme ANSI X3T11 permettant une connexion haut-débit (de l’ordre du gigabit par seconde) entre un ordinateur et son système de stockage ou d’autre type de périphérique. Il garantit l’arrivée des données, il permet de créer un réseau pouvant transporter plusieurs protocoles de façon native comme l’IP (Internet Protocol) et il offre la possibilité d’un mode canal utilisé pour transporter le protocole SCSI dans le cas des SAN.

RAID = Redundant Array of Inexpensive Disks : constituer une unité de stockage à partir de plusieurs disques durs. L’unité ainsi créée (appelée grappe) a donc une grande tolérance aux pannes (haute disponibilité), ou bien une plus grande capacité/vitesse d’écriture. La répartition des données sur plusieurs disques durs permet donc d’en augmenter la sécurité et de fiabiliser les services associés.

La messagerie est un service géré par ordinateur fournissant aux utilisateurs habilités les fonctions de saisie, de distribution et de consultation différée de messages, notamment écrits, graphiques ou sonores. Nous travaillons avec MS Exchange, MS Lync, MS Skype, IBM Lotus Notes, IBM Verse, IBM Sametime, Roundcube et Zimbra.