Projets et PGI

Gestion de projetsProjetProject management

Dans la gestion de nos projets techniques et fonctionnels, nous utilisons les connaissances suivantes qui sont maîtrisées et expérimentées pendant des années sur des projets pouvant dépasser les 14 millions d’€ de budget. Nous devons rédiger vos DAT, DI, DEX, PP, PMR, PV de recette, chronogrammes et AFS. Voici un aperçu de celles-ci.

Les mots clés de la gestion de projets sont :

  1. une idée du projet ;
  2. une expression des besoins ;
  3. une convention ;
  4. des spécifications techniques ;
  5. des développements informatiques ;
  6. une recette ;
  7. des tests unitaires ;
  8. des tests fonctionnels ;
  9. des tests d’intégration ;
  10. une livraison ;
  11. une installation d’applications.

La culture services, ce sont trois points importants dans la démarche ITIL : aligner les services informatiques sur les besoins de ses clients; améliorer la qualité des services informatiques; maîtriser les coûts de fourniture des services informatiques.

eSCM (pour eSourcing Capability Model) est un référentiel élaboré depuis 2001 par l’Université Carnegie-Mellon/ItSQC afin d’améliorer la relation entre clients et fournisseurs dans le cadre de la fourniture de services utilisant les technologies de l’information.

Le CobiT (Control Objectives for Information and related Technology), en français Objectifs de contrôle de l’Information et des Technologies Associées) est un outil fédérateur qui permet d’instaurer un langage commun pour parler de la gouvernance des systèmes d’information tout en tentant d’intégrer d’autres référentiels tels que ISO 9000, ITIL, etc.

Le CMMI (Capability Maturity Model Integration) est une approche interdisciplinaire d’ingénierie des systèmes couvrant les compétences et processus techniques et managériaux permettant de transformer des besoins utilisateurs en un produit technique. C’est donc essentiellement un modèle de développement et de maintenance des systèmes et des applications informatiques.

La méthode PRINCE2 (PRojects IN Controlled Environments) définit un projet comme « une organisation temporaire qui est créée dans le but de livrer un ou plusieurs produits selon un Business case préalablement établi ». PRINCE2 divise le projet en séquences gérables appelées « phases », avec une évaluation de fin de phase. Au minimum, les projets comprennent deux phases : la phase d’initiation et le reste du projet. PRINCE2 est une méthode générique qui peut fonctionner de pair avec la plupart des techniques utilisées dans les bonnes pratiques en gestion de projet.

Les mots clés du cycle en V sont :

  1. une écriture de l’expression de besoins ;
  2. une écriture des spécifications fonctionnelles ;
  3. une écriture des spécifications techniques ;
  4. un codage ;
  5. une réalisation des tests unitaires ;
  6. une réalisation des tests d’intégration ;
  7. une validation fonctionnelle du produit ;
  8. une préproduction ;
  9. une mise en production et recette.

L’effet tunnel observé avec le cycle en V est de priver les utilisateurs d’une vision du produit en cours de développement ce qui peut aboutir à des fonctionnalités inutilisées et non conformes aux besoins. Il n’y a donc que 20 % des fonctionnalités présentes dans une application qui sont réellement utiles aux utilisateurs. 32 % des projets ont été terminés dans les temps, sans dépassement de budget et avec les fonctionnalités attendues.

Les principes de Scrum sont : rassembler pour gagner, isoler le Product Owner, éloigner les managers

  1. des Livraisons de logiciels rapprochées et continues ;
  2. d’accepter le changement de besoins même tard dans le développement ;
  3. de livrer fréquemment un logiciel qui marche à échéances régulières (2 semaines) ;
  4. de faire travailler ensemble quotidiennement les utilisateurs et les développeurs ;
  5. de construire les projets autour de personnes motivées ;
  6. de privilégier la communication face à face ;
  7. de considérer les versions opérationnelles du logiciel comme étant les mesures principales de progrès ;
  8. de considérer les procédés agiles comme les moteurs d’un développement viable ;
  9. d’apporter une attention continue à l’excellence technique et à la bonne conception ;
  10. de privilégier la simplicité ;
  11. de considérer que les meilleures architectures, besoins et conceptions émergent d’équipes auto-organisées ;
  12. de réfléchir à intervalle régulier à la façon de devenir plus efficace.

iOS, anciennement iPhone OS, est le système d’exploitation mobile développé par Apple pour plusieurs de ses appareils. Il est dérivé de OS X dont il partage les fondations (le noyau hybride XNU basé sur le micro-noyau Mach, les services Unix et Cocoa, etc.). iOS comporte quatre couches d’abstraction, similaires à celles de Mac OS X : une couche « Core OS », une couche « Core Services », une couche « Media » et une couche « Cocoa ». Le système d’exploitation occupe au maximum 3 Go de la capacité mémoire totale de l’appareil, selon l’appareil.

Android est un système d’exploitation mobile open source basé sur le noyau Linux et développé actuellement par Google. Le système a d’abord été conçu pour les smartphones et tablettes tactiles, puis s’est diversifié dans les objets connectés et ordinateurs comme les télévisions (Android TV), les voitures (Android Auto), les ordinateurs (Android-x86) et les smartwatch (Android Wear).

Les PGI : EBP, SAGE, SAP

SAP

Le langage propriétaire de SAP que nous maîtrisons est l’ABAP.
Nous travaillons sur les modules BASIS, BI/BW, CO, CRM, FICO, HR, MM, PAYROLL et SD.